Histoire d’Ouros

Cette page est encore en construction car le RP est susceptible d’être mis à jour n’importe quand d’ici l’ouverture !

  1. Les premiers Âges

Au début, tout était un et indivisible. Mais pour expérimenter cette unité, le tout un et indivisible vola en éclat. Et chacun de ces éclats donna naissance à un être unique, doté de vie, d’intelligence et d’une nature singulière. Ces êtres choisirent de vivre ensembles et pour cela ils bâtirent un sanctuaire conçu par quatre entités incarnant la lumière solide, la lumière éthérée, l’obscurité solide et l’obscurité éthérée censé représenter l’Unité d’autrefois, pour leur garantir paix et prospérité..

Les entités s’unirent également entre elles pour créer des races intelligentes et des êtres uniquement pourvus de vie. Leurs créations devaient les appeler « dieux et déesses » : les entités venaient de donner naissance à des races mortelles. Mais certains dieux avaient donné une partie de leurs pouvoirs aux humains, ce qui ne pouvait plaire à tous…

  1. L’exode

Les premiers siècles la vie se déroulait bien au sanctuaire et l’harmonie régnait sans discontinuer. Mais certains dieux arrogants, ne tolérant pas les races avec trop de pouvoirs, intriguèrent et parvinrent à convaincre une grande majorité de leurs pairs que les pouvoirs des races mettaient en danger l’harmonie du sanctuaire.

Un conseil constitué des dieux les plus puissant convoqua les créateurs des races intelligentes et dotées de pouvoirs surnaturels, pour leur exposer leur verdict. Ils devaient quitter le sanctuaire avec leur enfant et ne jamais y revenir, ou alors détruire leurs créations et rester parmi les dieux. Tous acceptèrent de payer le prix de leurs erreurs car ils ne voulaient quitter leurs pairs. Mais un dieu perfide, dont on ignore toujours le nom, réussit à convaincre le conseil d’exiler ces dieux créateurs bien qu’ils aient détruit leurs créations…

Eleya, Galeïon, Atiléa, Altïopes, Alinar, Vakar, Irea, Amonis et Kalismodène furent ceux qui furent contraints à l’exil.

  1. Création d’Ouros

Au terme d’un long voyage, les 9 dieux trouvèrent une dimension favorable pour leurs dons et se mirent à créer une terre harmonieuse, Ouros, possédant toute les caractéristiques pour accueillir leur soif de créativité. Une fois ce continent créé, ils s’installèrent et commencèrent à vivre sur Ouros. Ensembles, ils conçurent les humains, une race qui devait les divertir et évoluer sur Ouros dans le respect de leurs règles. Chaque individu se démarquant des autres et devenant une légende se voyait attribuer la vie éternelle.

  1. Les guerres divines

Vakar, Amonis et Kalismodène commencèrent à revendiquer plus de territoires pour leurs peuples. Ils enseignèrent à leurs humains l’art de la guerre grâce à Amonis. Vint alors une période de guerres titanesques durant laquelle bien des êtres moururent. Dépassés par les évènements, les dieux comprirent malgré eux que le monde risquait d’être détruit s’ils ne mettaient pas un terme aux carnages.

Ils se réunirent pour se départager le monde une fois pour toute et accordèrent à la déesse de la lumière éthérée, Eleya et au dieu de l’obscurité solide Galeïon le statut de Dieux majeurs aptes à gouverner. Mais cette paix n’empêche pas certains dieux de tenter d’autres manoeuvres pour étendre leurs influences…

  1. Le Partage

Eleya et Galeïon séparèrent Ouros en plusieurs mondes et exilèrent les dieux belliqueux Amonis,Kalismodène et Vakar du continent des humains.

Amonis, dieu de la destruction, fut exilé sur un monde démoniaque, empli de lave et de créatures infernales. Ce monde, que les humains nomment les Portes d’Erkos donne un accès direct à celui du dieu le plus mortel qui soit… En effet Kalismodène, dieu de la mort et de la résurrection, fut exilé sur ce monde appelé Erkos. Son peuple ayant disparu durant les guerres divines, il a pour responsabilité de gérer le passage des âmes des défunts vers le retour à l’unité de leur dieu. Les mortels ne peuvent y accéder qu’en mourrant ou en traversant les Portes d’Erkos, gardées par les terribles Pyrions. Vakar, dieu de la glace et du vide, fut exilé sur un monde appelé Deneos afin d’y élever son peuple, les Dragons. Il a aussi créé une nouvelle forme de vie, capable de se téléporter… Qui sait ce qu’il fera avec cela ?

Galeïon, dieu de l’obscurité solide, emmena sur Seleos ce qu’il restait de son peuple, les Sélénites, pour les protéger à la fois du trio infernal mais aussi des hommes. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il est devenu impuissant car il continue de veiller sur les hommes et de surveiller AmonisKalismodène et Vakar.

Irea, déesse de l’équilibre et de la nature, eu pour tâche de redonner vie et mouvement à Ouros. Elle obtint que toute être foulant le sol d’Ouros devienne dépendant de la nature. Son peuple, les Sylphes, eut pour tâche de l’assister dans la renaissance d’Ouros et de maintenir l’équilibre. C’est donc elle qui permet au monde humain d’exister !

Ouros devint le point d’équilibre entre les mondes, permettant aux peuples d’y habiter d’accepter les lois de la nature, sous le joug des 4 éléments. Pour sceller l’équilibre, Eleya et Galeïon détachèrent un fragment de seleos et deneos, le fusionnèrent, et le posèrent sur Ouros pour maintenir le point d’équilibre entre les mondes. Sur ce roc, ils firent bâtir par les Sylphes un temple dédié aux dieux, sauf Eleya qui eu son propre temple incarné dans le soleil. Les humains, impressionnés par la beauté de ce temple, bâtirent autour de cette construction divine leur capitale.